Société du Canal Seine-Nord Europe

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

4 questions à Farid Lamrid

Publié le 13 juillet 2022
Farid Lamrid, responsable des études pour la maîtrise d'œuvre du secteur 1

Quelles sont vos missions au sein de la maîtrise d’œuvre du secteur 1?

La réalisation du secteur 1 du Canal est répartie entre les différentes sociétés du groupement Team’O+. Chez Tractebel, nous nous occupons du bief de Montmacq – la portion du Canal entre Cambronne-lès-Ribécourt et Passel – pour lequel nous sommes notamment responsables des volets terrassement, géotechnique et assainissement. Sur ce bief construit essentiellement par élargissement du canal latéral à l’Oise, nous avons un gros
travail sur le maintien de l’étanchéité de l’ouvrage préexistant.

En quoi consiste votre travail à ce stade du projet ?

Pour cette année, j’ai une double casquette, étude et terrain, ce qui est rare et très intéressant. Je procède à la fois à la poursuite des études de conception du bief de Montmacq et au pilotage de la construction des quais de Ribécourt-Dreslincourt et Pimprez sur le canal latéral à l’Oise, qui seront livrés début 2023. À ce titre, je m’appuie sur une équipe de quatre personnes : un surveillant de travaux, une géotechnicienne et deux ingénieurs spécialisés qui sont eux sur le terrain à plein temps.

“Plusieurs projets en un, autant de défis techniques à relever.”

Comment intervenez-vous auprès des entreprises en charge des travaux ?

J’ai des échanges au quotidien avec le surveillant de travaux de mon équipe, et je me rends sur place chaque semaine, pour une réunion de chantier avec le groupement d’entreprises qui gère la construction des deux quais. Nous commençons par une visite complète des chantiers et poursuivons nos échanges en salle pour déterminer les suites à donner pour la bonne marche des travaux.

Qu’est-ce qui distingue ce projet d’autres infrastructures à vos yeux ?

D’abord sa finalité : réduire le transport routier au profit du fluvial, l’idée me plaît ! Et puis, c’est un projet structurant pour ma région, avec une dimension très environnementale, au cœur d’une nature que j’apprécie et parcours à titre personnel.
Au-delà du Canal lui-même, le projet prévoit des aménagements du territoire, paysagers et écologiques. J’ai hâte de pouvoir en profiter moi-même d’ici quelques années, avec la gratification d’y avoir contribué !