Société du Canal Seine-Nord Europe
fr_square_cef_logo

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

Faire place au Canal : la libération des emprises se poursuit dans l’Oise

Publié le 13 septembre 2023

Pour permettre l’avancée des travaux du Canal Seine-Nord Europe (CSNE) et la construction des différents ouvrages du secteur, les terrains sur lesquels s’inscrit l’ouvrage doivent être libérés. Dévoiement de réseaux, démolition de bâtis ou débroussaillage et déboisements continuent donc d’être réalisés sur le secteur 1, entre Compiègne et Passel. Afin d’intervenir hors période de nidification, les campagnes de déboisements, ont lieu pour l’essentiel du 15 septembre au 15 mars, et sont pratiquées dans le strict respect des prescriptions environnementales.

Des déboisements et défrichements réalisés dans le cadre de la séquence « ERC »

Les opérations de déboisement sont accompagnées de mesures environnementales afin d’éviter les impacts sur la faune et la flore et, s’ils ne peuvent être évités, les réduire ou les compenser, il s’agit de la séquence « Éviter, Réduire, Compenser » dite « ERC ».

Inspection d'arbres gites
Travaux préalables d’abattages des arbres-gites à chiroptères : inspection / démontage

Par exemple, avant les travaux, des mesures de réduction sont prises : les amphibiens, éventuellement présents dans les emprises, sont capturés et réintroduits dans des milieux préservés, les arbres à cavités, susceptibles d’accueillir des chauves-souris, sont inspectés avant toute intervention et coupés de façon spécifique.

Le fait de répartir les déboisements sur plusieurs saisons permet également à la faune de trouver un habitat de report. Par exemple, lorsqu’une rive est déboisée, la faune investit la rive opposée, puis, l’année suivante au moment de la coupe de la seconde lisière, elle peut à nouveau occuper la rive précédemment déboisée dont la lisière a eu le temps de se renforcer.  

Balisage
Balisage de zones sensibles (zones Humides, amphibiens…)

Que devient le bois coupé ?

S’il reste parfois sur place quelques temps après les coupes, le bois est ensuite évacué et valorisé en bois énergie par les entreprises en charge des marchés de déboisements.

Quelles zones sont concernées pour la saison 2023 – 2024 ?

Si le plus gros des opérations restant à mener se déroulera sur la campagne de 2024-2025, juste avant le démarrage des travaux de creusement du Canal, des opérations de déboisement localisées auront lieu tout au long du futur tracé du Canal entre les mois de septembre 2023 et mars 2024. Elles consisteront principalement en l’abattage manuel d’arbres-gîtes après leur contrôle, la pose de filets et clôtures à amphibien en amont des futures interventions. Les principales opérations se situeront, du Sud au Nord, sur les Communes de Longueil-Annel, Le Plessis-Brion, Chiry-Ourscamp et Passel en rive gauche de l’actuel Canal.

Les entreprises en charge de ces travaux interviennent, sauf exception dûment autorisée, du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Carte des principales zones concernées

Le saviez-vous ?

Des mesures compensatoires sont mises en oeuvre pour préserver la biodiversité locale et, à terme, l’optimiser. 391 ha d’aménagements compensatoires sont prévus dans le Compiégnois dont plus de 150 ha déjà réalisés depuis 2017 (zones humides, boisements, mares, haies…).

Restauration d'une zone humide à Chiry-Ourscamp.
Aménagements environnementaux sur 6 hectares pour créer un nouveau boisement alluvial à Bienville.