Société du Canal Seine-Nord Europe
fr_square_cef_logo

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

Les écluses

6 écluses rythmeront le trajet des bateaux sur le Canal Seine-Nord Europe. Fonctionnant comme des « marches d’escalier », ces ouvrages d’art permettent aux bateaux de franchir les reliefs du territoire. Le sas des écluses sera long d’environ 200 mètres et large de 12,5 mètres. Le Canal en comptera deux de plus de 25 mètres de hauteur de chute, c’est-à-dire d’écart de niveau du plan d’eau du Canal (appelé « bief ») de part et d’autre de l’écluse. Elles seront les plus importantes jamais construites en Europe.

Les écluses du Canal Seine-Nord Europe
  1. Montmacq
  2. Rivière Aisne
  3. Rivière Oise
  4. Canal latéral à l’Oise
  5. Noyon
  6. Catigny
  7. Canal du Nord
  8. Retenue de Louette
  9. Allaines
  10. Marquion-Bourlon
  11. Oisy-le-Verger
  12. Pont-Malin
  13. Liaison Dunkerque – Escaut
  14. Goeulzin

Ces 6 écluses, situées à Montmacq (6,41 mètres de chute), Noyon (21,07 m) et Catigny (14 m), dans l’Oise, à Allaines (13,10 m), dans la Somme, ainsi qu’à Marquion-Bourlon (25,71 m) et Oisy-le-Verger (25 m), dans le Pas-de-Calais, pourront être franchies chacune en 30 minutes en moyenne. Une septième écluse de dimension plus réduite (95 x 6 m et 11,27 m) permettra de faire la jonction entre le Canal Seine-Nord Europe et le Canal du Nord pour rejoindre le canal existant dans la vallée de la Somme.

Ecluse de Montmacq
Ecluse de Noyon
Ecluse de Catigny

Ecluse d’Allaines

Ecluse de Marquion-Bourlon

Ecluse de Oisy-le-Verger

La conception de ces écluses représente un véritable défi technique. Chacun de ces ouvrages a été conçu par les équipes de la Société du Canal Seine-Nord Europe et ses maîtres d’œuvre dans le respect de critères environnementaux ambitieux. Ainsi, pour préserver la ressource en eau, des bassins accolés au sas épargneront une bonne partie de l’eau lors de la vidange de l’écluse pour être réutilisée lors du remplissage suivant. L’eau qui ne peut être épargnée est immédiatement pompée du bief aval vers le bief amont.

Schéma d'une écluse du Canal Seine-Nord Europe
  1. Bajoyers
  2. Bâtiment de commande et touristique pour les écluses de Noyon, Allaines et Oisy-le-Verger
  3. Tête aval
  4. Mur masque et porte aval de l’écluse
  5. Escalades de guidage
  6. Avant-port aval
  7. Station de pompage
  8. Bassins d’épargne latéraux
  9. Sas de l’écluse
  10. Tête amont de l’écluse
  11. Avant-port amont
  12. Garages d’écluse

Pour limiter l’utilisation de matériaux nouveaux, les parois de certaines écluses, appelés bajoyers, seront fines. Elles prendront appui sur d’importants massifs de limons (dépôts de terre et de particules transportés par les cours d’eau) prélevés sur place et mélangés à un savant dosage de chaux et de liants. Cette solution innovante fait l’objet d’un programme d’essai grandeur nature à proximité de Marquion.

Une attention particulière a été portée à l’insertion des écluses du Canal Seine-Nord Europe qui vont créer de nouveaux paysages. Trois d’entre elles, Noyon, Allaines et Oisy-le-Verger sont conçues pour accueillir le public, devenant des incontournables des circuits touristiques des Hauts-de-France. Par exemple, bordée de 750 arbres, l’écluse de Noyon sera intégrée dans le cadre historique de l’ancienne cité médiévale et de sa cathédrale.

30 minutes

C’est le temps moyen de franchissement complet d’une écluse du Canal Seine-Nord Europe, dont environ la moitié pour monter ou descendre dans le sas.