Société du Canal Seine-Nord Europe
fr_square_cef_logo

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

Les franchissements routiers et ferroviaires

Les habitants et leurs trajets quotidiens ne seront pas oubliés ! La bonne intégration du Canal Seine-Nord Europe dans les territoires passe par la prise en compte des mobilités locales. Avec 62 rétablissements routiers et ferroviaires (ponts et passages sous le Canal), et 3 ponts-canaux, les passages d’une rive à l’autre du Canal seront régulièrement implantés tout au long des 107 km de tracé. De plus, la voie longeant le Canal pour les besoins de son exploitation (appelée chemin de halage) sera ouverte aux piétons, vélos et autres modes doux et sera connectée au réseau des itinéraires cyclables déjà aménagés sur les territoires.

De la même manière, en plus des aménagements des berges en pente douce pour permettre aux animaux de boire sans danger, un franchissement du Canal, appelé passage grande faune, leur sera dédié au niveau d’Havrincourt dans le Pas-de-Calais.

 

Les techniques employées seront différentes selon les ponts, qui pourront être à poutres ou à arches, suivant la distance à franchir. La portée moyenne des ouvrages est de l’ordre de 80 mètres et peut dépasser les 100 mètres pour certains ouvrages qui seront alors de type bow-string (arche). Le franchissement du Canal par les voies ferroviaires, sur les itinéraires Compiègne – Saint-Quentin et Amiens – Laon se fera également par un pont à grande portée.

Pour limiter au maximum les perturbations pour les habitants, certains franchissements seront réalisés avant le creusement du canal et la circulation sur les ouvrages existants sera maintenue jusqu’à la mise en service du nouveau pont. Dans certains cas, une déviation locale temporaire sera nécessaire. De manière globale, une concertation large a été menée autour des voies de circulation, qui va au-delà du schéma existant. Les collectivités souhaitent par exemple réaliser des voies de desserte aux abords des futurs ports intérieurs. Elles anticipent ainsi l’implantation de nouvelles activités économiques et le développement du tourisme.

1,7 km

Le Canal Seine-Nord Europe sera franchissable en moyenne tous les 1,7 km.