Société du Canal Seine-Nord Europe

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

La charpente de la RD40bis est lancée !

Publié le 11 juillet 2024

Parmi les ouvrages en cours de réalisation, le pont de la RD40bis qui franchira le canal latéral à l’Oise, élargi et approfondi pour devenir le Canal Seine-Nord Europe au niveau de Pimprez, avance à grands pas ! En ce début d’été 2024, la charpente métallique du pont a été mise en place par lançage. En quoi cela consiste-t-il ? Explications.

Cette technique permet de construire la charpente à proximité immédiate, sur une plateforme provisoire à l’arrière d’une culée, puis de la mettre en place en limitant les impacts sur la circulation (ici, fluviale). Le lançage consiste en une translation de la charpente de sa position provisoire à sa position finale. Découvrez l’opération image par image en accéléré ci-dessous. 

Lire la vidéo

Comment le lançage a été réalisé ?

Dans le cas du pont de la RD40bis, la charpente métallique a été assemblée sur place, à l’arrière de la culée sud de l’ouvrage. Elle a été équipée d’un dispositif spécifique composé d’un système de câbles et de poulies fixé au tablier et actionné par des treuils positionnés sur la plateforme de lançage.

Pendant la phase de préparation de sa mise en place, la structure a été posée sur des camarteaux (supports provisoires) composés d’une plaque de téflon

Un avant-bec provisoire (partie rouge) de 49 mètres a été ajouté. Celui-ci, constitué de poutres métalliques plus légères que les poutres définitives, a été installé à l’avant du tablier du pont pour permettre de faciliter son déplacement horizontal jusqu’à sa position définitive et permettre son accostage sur les appuis

Une fois ces éléments mis en place, la charpente, longue de 78 mètres et pesant près de 320 tonnes, a été poussée à l’aide du treuil et des poulies. Au fur et à mesure de son avancement, des contre-poids ont été placés à l’arrière de la charpente pour lui permettre de rester en équilibre avant que l’avant-bec n’accoste sur la culée opposée.

Le saviez-vous ?

La charpente est posée sur des plaques en téflon car il faut une surface peu adhérente pour permettre à l’ouvrage de glisser horizontalement. Pour l’y aider, du savon est utilisé pour lubrifier l’ouvrage et ainsi faciliter son déplacement !