Société du Canal Seine-Nord Europe

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

Première écluse, nouveau chantier !

Publié le 30 avril 2024

C’est à Montmacq et Cambronne-lès-Ribécourt que débutera cet été la réalisation de la première écluse du tracé du Canal. Une étape significative prévue sur près de 4 ans, qui mobilisera en moyenne 150 à 200 personnes par mois.

Située sur les 2 communes, l’écluse de Montmacq – Cambronne-lès-Ribécourt assure la jonction des biefs aval et amont du secteur 1 et permettra le franchissement d’un dénivelé de 6,41 mètres.

Remplaçant les 2 écluses actuelles de Bellerive et Longueil-Annel, ce franchissement unique associé à l’élargissement de la voie d’eau, autorisant une vitesse supérieure, fera gagner environ une heure de temps de navigation entre Compiègne et Pont-L’Évêque

C’est un groupement de 8 entreprises, dont le mandataire est Bouygues Travaux Publics Régions France SAS, qui a été retenu par la SCSNE en décembre 2023 pour réaliser les travaux de l’écluse du secteur 1. 

La réalisation de l’ouvrage démarrera d’ici fin 2024, après la mise en place de la base vie et la création des pistes et plateformes, avec la réalisation des parois moulées. L’objectif est de construire une enceinte étanche constituée de parois en béton, avant le creusement du volume de l’écluse, soit environ 200 000 m³Les importants mouvements que représentent l’approvisionnement de matériaux et la gestion des déblais pour ce chantier ont été anticipés ; si des circulations de camions sont inévitables sur les routes alentours, l’usage de la voie fluviale – via le canal latéral à l’Oise – ou ferroviaire sera privilégié.

Le saviez-vous ?

Le système de pompage de l’écluse de Montmacq – Cambronne-lès-Ribécourt a été conçu pour assurer plusieurs fonctions. 

Au-delà de l’activité même de l’écluse, il assure l’alimentation en eau de l’ensemble du Canal. Et lors de pics de crues de l’Oise, les pompes ont des capacités permettant d’évacuer une partie de l’eau vers les différents biefs du Canal, contribuant ainsi à réduire les effets de ces épisodes.

La construction de l’écluse en 4 étapes

Étape 1 : les parois moulées

Les parois de l’écluse sont creusées par tranchées, dans lesquelles sont introduites des cages d’armatures en métal.

Le béton est ensuite coulé dans les cages en métal pour former les parois moulées et créer ainsi une enceinte étanche.

Étape 2 : le terrassement

Entre les parois de béton, un premier terrassement est réalisé sur quelques mètres permettant la pose d’étais horizontaux provisoires (grands tubes métalliques appelés butons) pour maintenir les terrains. Puis un terrassement sous eau est réalisé grâce à une pelle à bras long, dévoilant la profondeur de l’écluse.

Étape 3 : le génie civil

Le radier (sol) de l’écluse est ensuite réalisé en béton, ainsi que les parois définitives de l’ouvrage. Les étais provisoires sont supprimés.

Étape 4 : les équipements

Une fois le volume de l’écluse réalisé, les terrains alentours sont remblayés, les bâtiments d’exploitation et de pompage sont construits et l’ouvrage est équipé (portes, pompes, aqueducs, vannes, échelles, plantation d’un verger, etc.).