Société du Canal Seine-Nord Europe

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

Doriane Ferdinand, cheffe de projet écluses
Quel poste occupez-vous sur le projet du Canal Seine-Nord Europe ?

Je travaille en tant que cheffe de projet au sein de la direction technique Écluses et Systèmes. C’est une direction transverse qui pilote notamment la construction de 6 écluses*, réparties tout au long du tracé du Canal. Nous travaillons avec les équipes de chaque secteur et en lien avec tous les métiers transverses : l’archéologie, l’environnement, le foncier, les marchés, etc. Je suis plus spécifiquement chargée du suivi de la réalisation de l’écluse de Noyon, située à l’ouest de la ville.

En quoi consiste votre travail à ce stade du projet ?

Pour l’heure, ma mission consiste à piloter les marchés nécessaires à la construction de l’écluse et à m’assurer de la bonne organisation des travaux par la maîtrise d’œuvre. Nous organisons actuellement les travaux préparatoires – c’est-à-dire les chantiers à mener en amont de la construction de l’écluse de Noyon, comme la réalisation d’un quai travaux qui devrait débuter au dernier semestre 2024. Je gère également les relations avec les concessionnaires en charge du déplacement des réseaux d’eau ou d’électricité par exemple, ou le suivi de la pose de piézomètres, des outils de surveillance permettant le contrôle du niveau des nappes phréatiques durant les travaux.

“Tous les ouvrages sont adaptés au Canal à grand gabarit, permettant le passage de bateaux mesurant jusqu’à 185 m de long et 11,4 m de large. ”

Pourquoi existe-t-il un secteur technique spécifique aux écluses ?

La réalisation du Canal est organisée en 4 secteurs géographiques et 2 secteurs « ouvrages » : pour les « Écluses et Systèmes »* et le « Pont-Canal de la Somme ». Ces derniers concernent des ouvrages spécifiques distincts des sections courantes du Canal, qui justifient un pilotage au sein de directions dédiées. Concernant les écluses, cela permet d’homogénéiser et de standardiser les techniques de construction en phase travaux, mais aussi les principes de maintenance pour le futur exploitant. Chacun des ouvrages aura ses particularités – hauteur de chute et volume d’eau différents par exemple – ainsi que son identité propre, mais les écluses du Canal suivent cependant dans les grandes lignes les mêmes principes de conception.

Peut-on dire que les écluses consomment beaucoup d’eau ?

Non, car l’eau nécessaire au fonctionnement des ouvrages est intégralement recyclée. Les écluses ont été conçues dans le respect de critères environnementaux ambitieux, notamment pour préserver la ressource en eau. Elles fonctionnent avec des bassins d’épargne qui permettent d’économiser jusqu’à deux-tiers de l’eau lors du passage des bateaux. Le tiers restant est repompé vers le bief supérieur.

* Hors écluse de Montmacq – Cambronne-lès-Ribécourt, intégrée au secteur 1.