Société du Canal Seine-Nord Europe
fr_square_cef_logo

Apprenez-en plus sur le Canal Seine-Nord Europe

Qu’est-ce que le Canal Seine-Nord Europe ? Quels sont ses objectifs et son ambition au cœur de la Région, de la France et de l’Europe ? 

Le Canal chez vous

Vous souhaitez connaître le projet au plus près de chez vous ? Retrouvez les informations qui vous concernent sur le site de votre territoire.

Territoire du Santerre Haute-Somme

Des ouvrages au service du canal...

De nombreux ouvrages seront créés tout le long du Canal Seine Nord Europe dans le territoire Santerre – Haute-Somme : 30 ouvrages d’art dont 25 ponts routiers, 2 ponts-canaux, 2 écluses. En outre, des ouvrages hydrauliques (aqueducs et siphons) seront réalisés pour assurer la transparence du Canal vis-à-vis de l’écoulement des eaux. L’un d’entre-eux, à Moislains, sera aménagé pour permettre à la grande faune de franchir le Canal.

Des ouvrages hydrauliques pour la navigation et le bon fonctionnement du Canal​

Trois bassins de virement à Languevoisin-Quiquery (pour les quais de Languevoisin et du port de Nesle), à proximité du port de Péronne et à Moislains (pour le quai céréalier) permettront aux péniches de changer de sens de navigation.

Bassin de revirement - vidéo 3D

Le bassin de Louette est un ouvrage technique qui servira à maintenir le niveau d’eau du Canal tout au long de l’année. Situé au nord de Péronne, cette retenue d’eau d’une capacité de 14 millions de mètres cubes sur une superficie de 65 hectares se remplira par l’eau de l’Oise lorsqu’elle sera disponible en abondance pour permettre ensuite l’alimentation du Canal en période d’étiage lors desquels les prélèvement dans la rivière pour alimenter le Canal seront diminués voire interrompus.

Retenue de Louette - vidéo 3D

L’écluse de jonction d’Allaines, de même gabarit que celles actuelles du canal du Nord mais environ deux fois plus haute, connectera le Canal du Nord (et au-delà la vallée de la Somme) au Canal Seine-Nord Europe. Un port de plaisance sera installé de part et d’autre de cette écluse de jonction, tandis que le Canal du Nord sera comblé jusqu’à Etricourt-Manancourt. Enfin, la Tortille sera renaturée au droit de cette partie du Canal du Nord comblée.

L’écluse d’Allaines, ouverte au public et visitable, sera située quant à elle sur le Canal Seine-Nord Europe, 1 km au nord de l’écluse de jonction. Elle mesurera 195 mètres de long et 12,5 mètres de large pour 13,10 mètres de chute.

Ecluse d'Allaines - © SCSNE / ONE-AEI

Des ponts routiers et ferroviaires pour traverser le Canal

Pour le maintien des routes, la construction de 25 franchissements routiers – ponts et tunnels – de la nouvelle voie d’eau sont nécessaires. Le projet prend également en compte le rétablissement de la voie ferrée Amiens-Laon et conserve la possibilité d’une remise en service de la ligne fermée Chaulnes-Péronne grâce à un passage créé dans le remblai du Canal. Ces ouvrages, discutés avec les acteurs du territoire, permettront de garantir la continuité des circulations de part et d’autre du canal.

Pont de la RD1017 - © SCSNE/ONE-Ney&Partners

Deux pont-canaux pour franchir l'A29 et la Somme

Ouvrage emblématique du projet, le Pont-Canal de la Somme permettra aux bateaux de franchir la vallée de la Somme à Cléry-sur-Somme tout en préservant la richesse écologique exceptionnelle de l’espace naturel sensible traversé. Avec ses 1,3 kilomètres de long, le Pont-Canal de la Somme sera le plus long ouvrage de ce type en Europe.

... et du territoire

Le territoire accueillera deux ports intérieurs : celui de Nesle, d’une superficie de 86,7 hectares et relié à la voie-ferrée Amiens-Laon, et celui de Péronne qui s’étendra sur 43,4 hectares. Véritables sites stratégiques multimodaux, ces ports permettent le déchargement de marchandises et offrent des possibilités d’implantation et des services de transport aux secteurs de l’industrie et de la logistique. Ils représentent de plus une source d’emplois non délocalisables et apporteront des solutions innovantes et durables aux acteurs de la distribution comme aux filières industrielles et agricoles du territoire.

Quai d'un port intérieur - image d'illustration

Une escale de plaisance sera réalisée à Saint-Christ-Briost et un port de plaisance est également prévu à Allaines. Ces deux infrastructures représentent une opportunité de développement du tourisme fluvial tant pour les plaisanciers particuliers que pour les croisiéristes. Elles permettent ainsi d’enrichir l’offre touristique globale du territoire en complément du tourisme de naturel et de mémoire.

Schéma d'aménagement du port de plaisance d'Allaines

En parallèle de ces équipements, une réflexion est menée avec les partenaires locaux pour le développement d’itinéraires cyclables afin de renforcer l’offre multimodale et l’attrait du territoire.

L’intégration paysagère et environnementale du Canal sera également favorisée pour proposer un cadre de vie de qualité. Inscrit dans une logique de développement durable, le projet valorisera le paysage local pour un canal « vivant » dans la Somme, en réaffirmant la présence de l’eau et en restaurant boisements et prairies humides. Près de 5 hectares d’annexes hydrauliques seront réalisées le long du futur Canal pour y favoriser la biodiversité. Des berges lagunées et des pontons de pêche, dont certains handi-pêche, seront également réalisés. Ces aménagements contribueront alors au développement des activités touristiques et à l’attrait du territoire.

Enfin, les travaux du Canal Seine-Nord Europe représentent une chance pour l’économie du territoire. En phase chantier, il est prévu la mobilisation de l’ordre de 6 000 emplois pour la construction du Canal, dont environ 3000 qui seront spécialement créés, auxquels s’ajouteront de nombreux emplois indirects dans les secteurs de l’hébergement, de la restauration, ou encore du transport. Les nouvelles activités économiques développées grâce au Canal une fois réalisé seront également sources d’emplois locaux.

La Société du Canal Seine-Nord Europe a alors mis en place la Démarche Grand Chantier, un dispositif exceptionnel visant à accompagner la réalisation des grands projets d’infrastructure. 

Dans le Santerre – Haute-Somme, la Démarche Grand Chantier se traduira par la signature d’un contrat territorial de développement en amont des travaux. Ces contrats traduisent l’ambition collective et décrivent l’organisation et le rôle de chacun pour faire du chantier et, au-delà du futur Canal, une chance pour les Hauts-de-France.

Document

Ajouté le 5 septembre 2022  - Mis à jour le 5 septembre 2022

Dépliant cartographique du territoire Santerre - Haute-Somme